Permanence Ostéopathique ouvert 7 jours / 7 de 8h à 22h

Pourquoi consulter ?

L’ostéopathie est connue particulièrement pour son efficacité dans toute problématique vertébrale douloureuse auprès du grand public. Cependant l’approche ostéopathique est tout à fait adaptée et propose des solutions dans beaucoup d’autres symptômes du quotidien.
Certains symptômes douloureux ou gênants peuvent trouver une solution grâce à l’ostéopathie : lumbago, torticoli, mal de tête, entorse légère, séquelles de chutes ou d’accidents, tendinites…

A qui s'adresse l'ostéopathie ?

L’ostéopathie s’adresse à tout le monde, quelque soit votre âge et votre situation. 

Il n’y a pas d’âge minimum ou maximum pour consulter. Un·e ostéopathe peut prendre en charge un bébé dès sa naissance mais également les enfants et les adolescents. Elle·il peut assurer un suivi ostéopathique des femmes enceintes, des personnes en situation de handicap, des personnes âgées ainsi que des sportifs de tout niveau.

Votre thérapeute saura adapter ses tests et ses techniques selon votre âge et votre état de santé.

Un·e ostéopathe peut prendre en charge un bébé dès son premier jour de vie.

Pour ce rendez-vous, le carnet de santé de votre enfant contient de précieuses informations pour votre ostéopathe. Il est donc conseillé de vous en munir.

Un suivi ostéopathique permet aux personnes souffrant de douleurs liées au temps qui avance, de maintenir au mieux leur qualité de vie.

Votre ostéopathe va essayer d’améliorer et faciliter votre mobilité, et de réduire vos douleurs chroniques. Elle·il vous proposera de précieux conseils pour le maintien de votre équilibre et de votre posture. C’est un des partenaires de choix sur qui compter pour maintenir votre qualité de vie.

Le jour du rendez-vous, il vous est conseillé de prendre la liste de vos médicaments et le compte rendu de vos éventuels examens médicaux. Ils contiennent de précieuses informations pour votre ostéopathe.

Dans quels cas l'ostéopathie est efficace ?

Oui l’ostéopathie a fait ses preuves dans la prise en charge de la douleur chronique, qu’elle soit localisée sur la colonne vertébrale ou les membres ; mais elle est aussi efficace dans la prise en charges des douleurs digestives, des maux de tête (migraines, céphalées, névralgies etc.), des vertiges, et des douleurs liées aux cycles menstruels féminins. Parfois la prise en charge est associée à d’autres thérapeutiques pour travailler sur la cause profonde du problème (environnement, alimentation, émotions etc.)

L’ostéopathie est un véritablement accompagnement pour amener un bien-être physique et psychologique quand on est dans un processus de soin d’une pathologie au long cours. Lors de la discussion avec votre praticien, il est important de lui parler de cette pathologie, de son évolution, de votre traitement ; afin que la prise en charge de l’ostéopathe soit adaptée à votre besoin

Être suivi par un ostéopathe quand on est sportif, a plusieurs effets positifs. La prévention tout d’abord, de la blessure, qu’elle soit musculaire ou articulaire, pour atteindre ses objectifs en bonne forme. Bien sûr dans le cadre d’une blessure ou d’une récupération, l’ostéopathie peut être très utile seule ou associée à d’autres pratiques manuelles comme la kinésithérapie. Enfin il peut être pertinent d’être accompagné également lorsque l’on se lance dans un nouveau sport ou quand on augmente l’intensité dans sa pratique, avant une compétition ou pour son challenge personnel, en effet dans ces moments le corps a particulièrement besoin d’avoir une bonne capacité d’adaptation.

Le stress varie au quotidien et souvent nous remarquons que dans certaines périodes, quand il augmente, nous ressentons des inconforts physiques tels que des tensions, des douleurs, des perturbations digestifs ou dans notre sommeil. L’ostéopathie a un rôle d’harmonisation sur le système nerveux qu’on appelle autonome (c’est-à-dire qu’on ne le contrôle pas), celui qui est le premier à être perturbé dans les moments stressants. Consulter en ostéopathie peut aider votre corps à mieux traverser ces moments compliqués, à augmenter votre capacité de récupération et à repartir du bon pied. Consulter dans les moments de surmenage, voire de Burn-Out (professionnel ou personnel) peut également vous permettre de prendre soin de vous pour amorcer une reconstruction et renforcer vos capacités d’auti-guérison.

 

 

Lors du suivi d’une femme enceinte, l’ostéopathie peut soulager en cas de mal de dos, de douleurs ligamentaires et abdominales, de maux de tête, de troubles du sommeil par exemple. Dans le cas de nourrissons nous intervenons régulièrement en cas de colites du nourrisson, de régurgitations, de difficultés à dormir, ou de plagiocéphalie.

Si certains signes nous alertent sur la gravité sous-estimée du symptôme, nous pouvons vous adresser rapidement au bon spécialiste plutôt que de vous proposer un traitement ostéopathique. Notre qualité est également de travailler en réseau avec d’autres professionnels de santé et des thérapeutes afin de vous ré-orienter dans le cas échéant pour leur expertise ou leur complémentarité dans la prise en charge.

Préparation

Pour le rendez-vous

N’hésitez pas à vous munir de vos comptes rendus médicaux ou examens d’imagerie, de votre liste de médicaments, du carnet de santé de votre enfant. Même si ces documents ne sont pas en lien avec votre plainte du jour, ils peuvent contenir de précieuses informations pour votre ostéopathe.

Le jour du rendez-vous

Quelle que soit la zone de votre corps qui motive votre visite, il est probable que votre ostéopathe vous demandera de vous mettre en sous-vêtements pour procéder à un examen plus global. Adaptez donc votre tenue en conséquence et n’hésitez pas à prendre avec vous de quoi être à l’aise, comme par exemple un short ou une brassière. Les vêtements souples et amples sont à privilégier.

Vous pouvez consulter directement votre ostéopathe.

L’ostéopathie est une thérapie de premier recours. Cela signifie que votre ostéopathe est apte à décider  de vous prendre en charge ou de vous référer à un·e autre professionnel·le de santé.

Vous n’avez donc pas besoin d’une ordonnance de votre médecin pour être remboursé·e par votre mutuelle maladie complémentaire. Cependant, vos conditions de remboursement dépendent du contrat signé avec votre mutuelle. Elles sont très diverses et en perpétuelle évolution pour chaque assurance. Votre ostéopathe ne les connaît pas. Il est donc de votre responsabilité de vous renseigner au préalable auprès de votre assureur afin de connaître les modalités de remboursement. À la fin de chaque consultation, votre praticien vous proposera de fournir une facture à transmettre à votre mutuelle pour demander sa prise en charge.

Si votre état vous inquiète ou si vous pensez avoir besoin d’un traitement médicamenteux, n’hésitez pas à consulter aussi votre médecin.

 

Déroulement

Une séance se déroule en trois temps: discussion, analyse et traitement.

La consultation débute par une anamnèse. C’est la phase où votre ostéopathe vous pose des questions sur le(s) symptôme(s) qui vous amène(nt) (douleur, gêne, blocage…) et sur votre histoire.

Elle se  poursuit par un examen clinique ostéopathique et médical. Cette phase inclut notamment de vous observer et de vous toucher, ainsi que de tester différentes parties de votre corps. Cela permet à la·au thérapeute d’apprécier les signes et ressentis physiques que vous avez décrits. Grâce à ces informations, votre ostéopathe sera en mesure de poser un diagnostic et de proposer un traitement.

Dans l’étape suivante du traitement ostéopathique, votre praticien·ne utilise des techniques manuelles.

Tout au long de la séance, votre thérapeute vous explique et vous demande votre consentement pour agir.

Le but du traitement ostéopathique est toujours de restaurer la mobilité des différentes structures de votre corps pour diminuer et/ou résorber votre gêne ou votre douleur.

Votre ostéopathe doit comprendre ce que vous vivez et ressentez afin de vous proposer un traitement adapté. 

Pour commencer, elle·il vous pose des questions. Elle·il cherche à comprendre votre histoire et la raison de l’apparition de vos symptômes. Ensuite, elle·il observe et fait des tests pour corroborer les informations obtenues avec les signes physiques décelés.

Grâce à cet examen, votre ostéopathe peut décider du traitement approprié. Elle·il établit si la prise en charge sera ostéopathique ou non. Si c’est le cas, elle·il élabore un cheminement logique de structures (organes, muscles, os…) à travailler.

Pendant tout ce parcours, elle·il peut vous expliquer ses interventions et vous demande votre assentiment pour vous prendre en charge.

La durée d’une séance peut varier d’un·e ostéopathe à l’autre et selon les motifs de la consultation mais généralement une consultation dure 45 minutes.

Votre ostéopathe vous renseignera volontiers lors de la prise de rendez-vous.

Il n’existe aucune règle qui s’applique à tous en ostéopathie. La seule qui prévaut est celle du cas par cas.

Le nombre de séances peut dépendre entre autres:

  • de la date d’apparition de la douleur : plusieurs années ou quelques jours?
  • de son caractère : nouvelle ou récidivante?
  • de votre état général et de la situation de vie dans laquelle vous vous trouvez
  • de son mode d’apparition

Par exemple, une ancienne douleur (douleur chronique ou récidivante) entraîne, avec le temps, plus de compensations et de déséquilibres qu’une douleur récente (douleur aigüe ou de première survenue). Il sera donc probablement plus complexe de prendre en charge une ancienne douleur. Cela peut parfois nécessiter plusieurs séances.

Un état de fatigue important ou des contraintes imposées par votre environnement peuvent parfois demander plus de temps à votre corps pour assimiler les effets du traitement.

Parce que l’ostéopathe ne va pas se contenter de prendre en charge votre nuque, mais doit examiner d’autres parties de votre corps. 

L’ostéopathe a besoin de comprendre comment fonctionne votre nuque en rapport aux zones du corps qu’elle influence ou qui l’influencent. Elle·il va analyser si la cause de votre douleur vient de la nuque ou des zones du corps qui ont un impact sur elle. Votre ostéopathe va également chercher s’il existe des répercussions sur le reste du corps. Cela lui permet ensuite de vous proposer un traitement pertinent et complet.

Si vous ne comprenez pas pourquoi votre praticien·ne vous demande d’ôter vos vêtements, n’hésitez jamais à lui exprimer votre interrogation. Elle·il expliquera sa démarche.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib